Les prix CAL18 du gaz & l’électricité continuent de grimper :

  • Contexte général : L’Europe en bonne voie vers un redressement durable ?
  • Pétrole : L’impact des ouragans se fait ressentir
  • Gaz naturel : Le CAL18 au-dessus des 17€/MWh
  • Electricité : Le CAL18 toujours plus haut, au dessus des 41€/MWh

Contexte général
L’Europe en bonne voie vers un redressement durable ?

  • Le dollar n’a plus été aussi bas depuis début 2015 et le rapport EUR/USD oscille aux alentours de 1,20 dollar par euro. Cette chute est la conséquence des premiers effets des ouragans sur le sud du pays, des invectives entre le président Trump et la Corée du Nord, du climat politique domestique aux Etats-Unis et enfin des incertitudes planant sur la politique monétaire. Tout cela rend les investisseurs inquiets.
  • En Europe, les marchés, qui craignaient une perte de compétitivité due à la montée de l’euro, ont plutôt été rassurés par l’annonce d’une nette révision à la hausse de la prévision de croissance du PIB en 2017 (de 1.9 à 2.2%) par la Banque centrale européenne. Ceci confirme davantage une nette et durable amélioration des fondamentaux économiques plutôt qu’un mouvement spéculatif.
Pas de chance pour ceux qui n’ont pas anticipé leur approvisionnements 2018: le contexte économique et climatique vient encore amplifier les traditionnelles hausses de prix pré-hivernales. Si c’est votre cas, il ne vous reste qu’à réfléchir à diminuer votre consommation énergétique. Zenobe peut vous aider dans cette démarche.
Heureusement, avec un delta favorable de plus de 3€ par rapport à CAL18, il reste de bonnes opérations à réaliser pour les approvisionnements CAL19 et CAL20.
L'avis de Zenobe

Source: Bloomberg

Pétrole
L’impact des ouragans se fait ressentir

  • Après l’ouragan Harvey au Texas, c’est Irma qui a frappé la Floride. Les craintes étaient beaucoup moins importantes sur les marchés du pétrole avec Irma car la Floride n’abrite que peu de sites de production ou de raffinage. Cependant la diminution de l’activité économique et industrielle locale suite à ces ouragans est bien perceptible et a effacé une partie de la demande en produits pétroliers.
  • Le Brent  continue de grimper et a même dépassé les 55 USD/baril, il faut remonter au mois d’avril pour une telle valeur.

Gaz
Le CAL18 au-dessus des 17€/MWh

  • Avant le début de l’hiver gazier (1er octobre), le CAL18 a passé la barre des 17.00 EUR/MWh depuis la semaine dernière. Plusieurs raisons à cela :
    • Le planning des maintenances se termine bientôt, mais perturbe toujours les exportations norvégiennes vers le Royaume-Uni et le continent,
    • Les températures sont inférieures aux normales saisonnières,
    • Le prix des combustibles (charbon, pétrole et émissions de CO2) est en nette hausse. Le prix du charbon en particulier continue son ascension, soutenu par les importations chinoises. On s’échange actuellement le charbon à au-delà de 80 $/Tonne (API2 CAL18).
  • Dans ce contexte, nous voyons peu de perspectives à brève échéance pour soulager les indices de gaz, dont la demande pour la production électrique ne devrait aucunement souffrir ces prochains mois de la compétition avec le charbon, devenu peu rentable.

Electricité
Le CAL18 toujours plus haut, au-dessus des 41€/MWh

  • En Belgique, l’indice ICE-ENDEX CAL18 , influencé par les marchés français et par la hausse des prix des combustibles,  poursuit son ascension et a même dépassé la frontière des 41 EUR/MWh la semaine dernière pour redescendre en dessous depuis. Le gap avec le duo CAL19 et 20 atteint plus de 3 EUR/MWh.
  • Comme l’année dernière  pour le dernier trimestre 2017,  la disponibilité du parc nucléaire belge (Tihange 1 restera fermé jusqu’au 30 novembre) et français  reste le principal élément d’incertitude qui amène une prime de risque sur les prix.