Malgré un pétrole au plus bas, le froid et les actions des gilets jaunes freinent la baisse des prix

  • Tendance : Malgré l’accord, le Brexit reste au cœur des préoccupations des marchés.
  • Pétrole : Le prix du pétrole est à son point le plus bas de 2018
  • Gaz naturel : Le froid des dernières semaines empêche aux prix du gaz de profiter du mouvement baissier du pétrole
  • Électricité : Les actions des gilets jaunes impactent négativement les prix de l’électricité

Contexte général
Malgré l’accord, le Brexit reste au cœur des préoccupations des marchés.

Deux événements ont tenu les marchés en haleine au cours de ce mois de novembre :

  • L’accord enfin trouvé entre l’Union européenne et le Royaume-Uni doit être ratifié par le parlement britannique. Si ce n’était pas le cas, on peut craindre de nouvelles élections voir un nouveau référendum. Assisterons-nous alors à un Brexit soft, hard ou bien alors tout simplement… plus de Brexit du tout ?
  • Dans le reste du monde, c’est le G20 et la réunion entre Donald Trump et Xi Jin Ping qui ont tenu les observateurs en haleine. Malgré un sommet tendu, les deux leaders ont finalement conclu à une trêve commerciale.

De belles opportunités pourraient se présenter à court terme sur le marché du gaz. A surveiller de près, assurément. Les prix de l’électricité à court terme, en revanche, restent élevés. Nos recommandations sont donc inchangées à ce sujet : anticipez vos acquisitions au maximum (les prix Cal 21 sont intéressants) et optez pour le variable à court terme, avec une option click pour saisir toute opportunité qui se présenterait.
L'avis de Zenobe

Source: Boursorama

Pétrole
Le prix du pétrole est à son point le plus bas de 2018

Les craintes d’un déséquilibre croissant entre l’offre et la demande, ainsi que la hausse du dollar incitent actuellement les investisseurs à la prudence à l’approche de l’importante réunion de l’Opep.

Le cartel se réunira le 6 décembre pour sa première réunion plénière depuis la chute des cours du pétrole et ses partenaires, Russie incluse, se joindront à l’organisation le lendemain pour éventuellement discuter d’objectifs de production plus stricts.

Difficile de prévoir la position de l’Arabie saoudite, qui pourrait aussi bien limiter sa production pour faire remonter les cours que maintenir les prix bas pour apaiser son allié américain, avec qui les relations sont tendues depuis le meurtre du journaliste opposant saoudien.

Gaz
Le froid des dernières semaines empêche aux prix du gaz de profiter du mouvement baissier du pétrole

Une vague de froid a été observée en Europe sur les derniers jours de novembre faisant remonter quelque peu le prix du gaz. Des températures plus clémentes se font déjà sentir début décembre, ce qui pourrait impacter les prix des prochains jours.

On constate par ailleurs que les réserves en GNL sont bien plus élevées que les années précédentes, ce qui rend vraisemblable une baisse à court terme.

marchér de l'énergie

Electricité
Les actions des gilets jaunes impactent négativement sur les prix de l’électricité

En France et en Belgique, le débat politique et énergétique est animé par les manifestations des gilets jaunes. Des grèves ont éclaté à certains endroits stratégiques, rendant la disponibilité de l’électricité compliquée.

A noter également des problèmes de production en Allemagne qui n’annoncent pas encore un danger pour la déclaration de bonne volonté envers la Belgique concernant l’exportation d’électricité, mais qui doivent être surveillés.

Le MWh s’échangeait  61,5€ fin novembre.